Actualités
Lors de ma première intervention à l'ENSAD en 2015, j'avais déjà travaillé sur l'écriture de Jon Fosse avec l'adaptation de son premier roman, La remise à bateau, et une pièce de théâtre, Et la nuit chante. Avec cette nouvelle promotion, je propose de traduire en scène ce roman en trois volets, à la fois très proche de son premier roman et en même temps tout autre.
GRAND PALAIS de Julien Gaillard et Frédéric Vossier
première étape de création dans le cadre de l'été culturel en Île-de-France organisé par la DRAC Île-de-France
« Pourquoi devrait-on des égards au monde vivant ? Mais parce que c’est lui qui a fait nos corps et nos esprits, capables d’émotions, de joie, de sens. C’est le monde vivant qui a sculpté toutes nos facultés jusqu’aux plus émancipatrices, dans un tissage constitutif avec les autres formes de vie. C’est lui qui nous maintient debout face à la mort, par sa perfusion continue et joyeuse de vie (cela s’appelle, entre autres, “respirer”). Débranchez ce lien à lui et tout est fini. C’est ce qu’on appelle l’éco-évolution. Conséquemment, la question s’inverse : comment a-t-on pu devenir assez fous pour croire qu’il est irrationnel d’avoir des égards envers ce qui nous a faits et qui assure à chaque instant les conditions de notre vie et de notre félicité possible ? » Baptiste Morizot, Les égards ajustés in MANIÈRES D’ÊTRE VIVANT