THE RIME
de Samuel Taylor Coleridge d'après La Ballade du Vieux Marin
création septembre 2022
Installation / Performance / Durée : 1h00
Comment un navire, après avoir passé la Ligne, fut conduit par des tempêtes dans les froides Contrées qui s’étendent vers le Pôle Sud, et comment de ce lieu il fit route vers les Latitudes tropicales du Grand Océan Pacifique ; et des choses étranges qui advinrent, et de quelle manière le Vieux Marin s’en revint en son propre Pays.
S.T. Coleridge, La Ballade du vieux marin

Geignant, remuant, tous se levèrent, / Sans un mot, yeux toujours ouverts; / C’était étrange comme en rêve, / De voir tous ces morts qui se lèvent. / L’homme de barre conduisait / Le bateau sans vent avançait ; / Tous les marins à leur cordage. / Ils faisaient tout comme jadis, / Levant les bras, outils sans vie – / Quel abominable équipage.

Présentation

THE RIME, d’après LA BALLADE DU VIEUX MARIN de Coleridge est une installation/performance qui vise à interroger certains fondamentaux du théâtre dans une forme légère, minimale et ambulatoire. C’est un dispositif autonome qui s'adapte aussi bien à un espace extérieur qu’intérieur, pour 50 visiteurs. La mise en place in situ se fait en 3 heures. Seules contraintes techniques : une hauteur de 3 m. et deux lignes électriques. La pièce dure environ une heure, sans gradinage, dans un dispositif musical immersif en résonance avec l’installation plastique. C’est là que jaillit le poème …

LA BALLADE DU VIEUX MARIN est un poème de Samuel Taylor Coleridge de 1798, une histoire fantastique et noire des débuts du romantisme anglais. Celui dont parle le poème n'est pas un héros et encore moins un grand homme. Il n'a pas de nom. Pas plus que celui qui l'écoute. L'un est un marin. L'autre un fêtard. Mais le poème n'est pas non plus un dialogue. Quelqu'un raconte qu'un marin arrêta un jour de noces un fêtard pour lui conter son terrible voyage... Sa malédiction de survivant.

Comme un épilogue à SOLARIS, la précédente création de la compagnie ROSEBUD,  il s'agit là aussi de la réponse énigmatique de la nature au geste fou d'un homme, du chemin d'un être humain pour reconnaître l'altérité absolue et la gratuité de la beauté qui l'entoure.

Il y a de la transe dans ce poème, comme celle que produit, dit-on, la tarantelle pour ceux qui ont été piqués par l'araignée dont le venin active chaque année leur mélancolie. Mais Le Dit du vieux marin a l'effet inverse de la musique de fête du mariage qui résonne tout près : il transforme un noceur enthousiaste en un homme “plus triste, mais aussi plus sage”. 

T H E   R I M E  propose à une poignée d’invités, une installation plastique et sonore depuis laquelle surgira le poème, sans prévenir, de manière presque inattendue. Ce serait, à la manière du poème, raconter quelque chose à quelqu'un qui ne veut pas entendre. Ce serait comme croiser, en transit, un inconnu et recevoir son récit, oublier son visage, n'avoir jamais connu son nom mais garder inscrit comme un tatouage dans sa mémoire, son histoire. 


(Extrait vidéo disponible sur demande)


Distribution
de
Samuel Taylor Coleridge d'après La Ballade du Vieux Marin
conception, traduction
Pascal Kirsch
avec
Yann Boudaud
dispositif
Sallahdyn Khatir
performance musicale
Richard Comte
administration / production
Réjane Michel
Production
(en cours)
avec le soutien de la DRAC Île-de-France, de La Comédie de Reims, Centre Dramatique National et de La Comédie de Colmar, Centre Dramatique National
Extraits & Sources
© Mathieu Kauffmann
La presse en parle
Aucun article n'a été publié concernant THE RIME pour le moment...
Tournée
2021
du 3 au 5 septembre
Communauté de Communes des 2 Morin